Le 4 janvier 1960 Albert CAMUS perdait la vie dans un terrible accident de voiture qui coûta aussi la vie à Michel Gallimard, neveu de l’éditeur. Camus laissait une œuvre de philosophe, d’écrivain, de journaliste et d’homme engagé qui n’a pas fini de susciter passions, controverses, romans et débats. Toute son œuvre est à (re)lire.

« J'ai secoué la sueur et le soleil. J'ai compris que j'avais détruit l'équilibre du jour, le silence exceptionnel d'une plage où j'avais été heureux. »